HOMME QUI VISUEL OK

Début 2020, nous sommes allé.e.s rencontrer ceux qui travaillent à réparer les
torts faits à leur terre, ceux qui cultivent leur jardin en accord avec la nature et
les conditions que leur impose leur terre. Nous avons collecté des récits d’exils, de combats pour survivre face aux violences d’une économie mondialisée.
Nous pouvons témoigner de la force de l’engagement de ces communautés qui
débordent de créativité, connaissent la valeur de l’accueil et de la convivialité.
« L’homme qui parlait aux nuages » fera écho à ces alternatives afin de montrer au plus grand nombre que partout beaucoup de personnes s’engagent.
Nous voulons que ce projet contribue à lutter contre un pessimisme ambiant et
montre que l’espoir en l’avenir, pour les futures générations, est possible.
Quand nous avons commencé à rêver ce que pourrait être le spectacle qui naîtrait de cette caravane, nous étions loin de nous douter que ce voyage serait
immédiatement suivi d’une « crise sanitaire mondiale ». Ce spectacle sera sans
aucun doute influencé par la période que nous vivons. Aujourd’hui, après un
deuxième confinement, nous naviguons à vue, au gré des rebondissements
de cette pandémie et de la crise économique qui l’accompagne dont nous ne
voyons pas comment ni quand elle pourrait s’arrêter.
Dans l’immédiat, il est devenu impossible de poursuivre la mise en oeuvre des
partenariats. Alors, plus que jamais, nous souhaitons porter cette parole...ces
paroles de femmes et d’hommes traversées par leur passion de la vie, de l’humain et de la nature et qui, à partir de rien, ont pu re-construire leur monde.